Vous êtes voyageur ? N’oubliez pas votre Carte européenne d’Assurance Maladie

De nouveaux États ont rejoint l’espace européen. Le taux de la mobilité des citoyens a augmenté en conséquence. Les échanges peuvent prêter confusion. C’est la raison pour laquelle, les pays de l’espace européenne se sont mis d’accord sur la mis en place d’une Carte d’Assurance maladie commune. Avec cette carte, les prises en charge en cas de problèmes sanitaires restent les mêmes du moment que le voyageur se trouve dans l’un des pays membres.

CEAM ou Carte Européenne d’Assurance Maladie : qu’est-ce que c’est en réalité ?

Instauré en 2004, il s’agit d’une carte de prise en charge permettant à tous les ressortissants de l’espace européenne de profiter d’une prise en charge médicale durant son séjour temporaire dans l’un des États membres. Elle est valable, quels que soient l’objet du séjour et la situation familiale et professionnelle du voyageur. S’il a un souci de santé durant son voyage, il peut prétendre à des soins adaptés avec cette carte.

Comment avoir votre Carte Européenne d’Assurance Maladie ?

Vous devez faire une demande auprès de votre Caisse d’Assurance Maladie au plus tard 15 jours avant votre départ. Si vous voyagez en famille, chaque membre doit avoir sa propre Carte Européenne d’Assurance Maladie. Cette recommandation s’adresse surtout même aux enfants de bas âge. Si la carte ne vous est pas délivrée avant votre date de départ, alors la caisse d’assurance maladie vous délivre un certificat provisoire. Vous pouvez l’utiliser au même titre que la CAEM. Cependant, ce certificat n’a que 90 jours de validité. Si vous envisagez d’effectuer un autre voyage au-delà de ce délai, vous devez disposer de votre carte.
Pour les étudiants, leur demande doit être adressée à la mutuelle des étudiants (LMDE) ou auprès de La SMEREP (Sécurité sociale étudiante.

Comment s’emploie la Carte européenne d’Assurance Maladie ?

Quelle que soit la raison de votre voyage, vous pouvez tomber malade durant votre séjour. En disposant d’une carte CEAM, votre prise en charge sera identique que celle prodiguée dans votre pays d’origine. Il faut comprendre que cette carte ne garantit pas la gratuité des soins, mais de vous faire profiter des mêmes niveaux de soin que comme si vous êtes un habitant de votre pays hôte. Pour cela, vous devez présenter cette carte ou votre certificat aux personnels médicaux qui vont prendre soin de vous. Vous devez cependant vous préparer les frais de soins de votre poche et de demander ensuite un remboursement auprès de l’assurance maladie de votre pays, car les législations en vigueur sont différentes d’un pays à un autre. Pour demander un remboursement, vous devez joindre les justificatifs de vos dépenses de santé.
Arrivée en France, vous devez remplir le formulaire S3125 intitulé « soin reçu à l’étranger »’ et de l’adresser à votre caisse d’Assurance Maladie. Vous devez poursuivre votre demande de la même manière que s’il s’agissait d’un remboursement pharmaceutique.

Quelles sont les limites de la CEAM ?

La Carte d’Assurance Maladie Européenne vous permet de profiter d’une prise en charge en cas de maladie ou d’accident. Cependant, vous devez comprendre que cette carte contient des limites. Si votre état nécessite un rapatriement, votre carte d’assurance maladie ne peut pas intervenir. Si vous ne disposez pas d’une assurance voyage, vous risquez de payer les frais d’évacuation de votre poche. C’est une dépense assez coûteuse qui pourrait avoir un impact sur votre portefeuille.

Laisser une réponse

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>